Arrosage enterré

Découvrez notre gamme pour l'arrosage enterré.

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)
Affichage 1-2 de 2 article(s)

L’arrosage enterré

L’arrosage enterré est un système d’arrosage qui est caché dans le sol à l’aide de tuyaux. L’aspersion de votre jardin se fait grâce à une turbine qui sort de la terre. Ce système d’arrosage fonctionne grâce à des canalisations souterraines qui sont raccordées à un robinet ou des électrovannes d'arrosage. Il est automatisé grâce à un programmateur d’arrosage.

Pour mettre en place votre système d’arrosage enterré, vous devez prendre en compte 2 données principales : Le débit et la pression.

Quand on parle de débit, c’est le débit d’eau de robinet et de votre pompe d’arrosage.

Afin de que votre installation d’irrigation soit optimale, un arroseur enterré doit avoir un débit 10 % en dessous du débit disponible.

Concernant la pression du robinet d’arrivée d’eau, vous pouvez la mesurer grâce à un manomètre et vous informer auprès de la société des eaux.

Le besoin d’eau pour l’arrosage enterré varie entre 6 et 8 litres d’eau par m².

Pour installer un système intégré adapté à vos besoins, il vous faudra faire un plan d’arrosage précis avec le dessin des endroits à arroser, des obstacles, des habitations, terrasses et réseaux d’irrigation.

Les avantages de l’arrosage intégré

L’arroge enterré vous fera bénéficier de précieuses économies d’eau et vous permettra donc de diminuer vos coûts.

L’arrosage intégré vous fera gagner du temps. Vous n’aurez plus besoin de le faire manuellement à l’aide d’un tuyau d’arrosage. Vu que ce système est couplé avec un programmateur d'arrosage, vous pourrez partir quelques jours sans demander à votre voisin d’arroser votre jardin.

L’irrigation intégré de votre jardin demande tout de même un travail non négligeable pour réaliser des tranchées. Il va falloir être très précis et méticuleux pour éviter des fuites.

Votre réseau d’eau doit avoir une pression minimum de 2 bars pour bien le mettre en place.

Petite astuce, ne pas remettre la terre dans vos tranchées immédiatement. Faites fonctionner votre système d’arrosage enterré avant afin de contrôler si des fuites apparaissent.

L’installation et utilisation de l’arrosage enterré

L’installation d’un arrosage enterré doit être utilisé pour les surfaces entre 50, 200 m² et plus.

En dessous de 50 m², l’investissement sera trop conséquent et pas utile. Il est préférable d’utiliser un arroseur oscillant ou un tuyau d’arrosage.

Pour l’utilisation de votre arrosage enterré, il faudra arroser votre jardin 2 fois par semaine jusqu’à 3 à 4 litres d’eau par m² afin que votre gazon soit mieux enraciné.

Notre petit conseil, c’est de ne pas arroser votre pelouse s’il pleut. Afin de mieux mesurer les besoins en eau de votre pelouse, nous vous d’utiliser un pluviomètre.

Chose à savoir c’est que tondre court, demande plus d’arrosage qu’une tonte haute.

Comme un arrosage manuel, l’utilisation d’un système d’irrigation enterré ne doit pas se faire en journée afin d’éviter le phénomène d’évaporation.

Il est préférable de programmer votre arrosage intégré durant la nuit ou le matin. La meilleure période est le matin.

Afin de savoir si votre terre est assez humide, nous vous conseillons d’insérer un bâton. Si vous vous le retirer propre c’est que la terre est trop sèche et qu’il vous faudra arroser votre jardin.

Equipement de l’arrosage enterré

Pour fonctionner, un système d’arrosage enterré doit être équipé d’une pompe d’arrosage pour alimenter votre jardin en eau. Vous avez 2 solutions de pompe, la pompe surface ou la pompe immergé.

Ensuite, vous allez devoir automatiser votre système d’arrosage à l’aide d’un réservoir à eau afin de préserver votre pompe.

Pour automatiser votre arrosage enterré, il vous faut aussi un coffret de contrôle de pompe.

Il faudra raccorder votre pompe à l’aide de vannes, d’électrovannes d'arrosage et installer un programmateur d’arrosage pour le contrôle des arroseurs.