Tunnel de forçage avec arceaux nantais

 Découvrez notre gamme de tunnels de forçage équipé d'arceaux nantais en acier galvanisé et recouverts d'une bâche plastique de semi forçage pour protéger vos cultures durant l'hiver et effectuer des semis précoces afin d'étendre votre production toute l'année. Cette protection appelée aussi tunnel nantais est donc disponible avec 3 types de couverture: un film de semi forçage, un filet anti insecte et un voile d'hivernage.

Il y a 6 produits.

Affichage 1-6 de 6 article(s)
Affichage 1-6 de 6 article(s)

Notre guide sur le tunnel de forçage

Tunnel de forçage : Pourquoi le poser et l'utiliser pour mes cultures ?

Comment installer un tunnel nantais pour protéger vos cultures de légumes ?

L’entretien de vos cultures sous tunnel de forçage

Tunnel de forçage : Pourquoi le poser et l’utiliser pour mes cultures ?

tunnel de forçage

Le tunnel de forçage est une protection en forme d’accordéon équipée d’arceaux en acier galvanisé et d’une bâche plastique transparente. En tant que professionnel, maraîcher ou horticulteur, vous le connaissez sous le nom de « tunnel nantais » ou « tunnel chenille ».

Il existe des tunnels rigides utilisés par les particuliers pour le jardin et des tunnels souples, utilisés à la fois pour le potager et les cultures professionnelles. Proposant des produits spécifiques aux professionnels, nous proposons uniquement des tunnels nantais souples.

Une protection pour l’hiver et un accélérateur de semis

tunnel forçage hiver

Ce tunnel de forçage est utilisé pour protéger vos cultures en hiver, au printemps, ne nécessitant pas de palissage. Il permet aussi de mettre en place des semis précoces pour étendre vos productions de légumes toute l’année pour une meilleure rentabilité. Il est également installé dans les grandes serres tunnels pour obtenir une double protection pour vos cultures durant l'hiver.

Il peut être utilisé pour nombreuses cultures de légumes comme les salades, tomates, poivrons, aubergines…

Le tunnel de forçage permet aussi de protéger vos plantations des insectes et autres ravageurs.

Les particuliers l’utilisent également pour protéger les légumes de leur jardin potager.

La bâche thermique protège vos légumes tout en laissant filtrer la lumière pour une croissance optimale de votre production. La chaleur accumulée reste dans le tunnel pour un gain de température et une meilleure croissance de vos plants.

Nos tunnels nantais sont également disponibles avec un voile d’hivernage ou un filet anti insecte selon vos besoins.

Comment installer un tunnel nantais pour protéger vos cultures de légumes ?

Pour installer un petit tunnel plastique sur sa terre, il faut travailler votre sol et choisir la méthode la plus adaptée à son exploitation et sa trésorerie.

Préparer et désherber votre sol pour faciliter la pose du tunnel

desherbage mecanique

A savoir, avant d’installer un tunnel de forçage pour vos cultures, cette petite serre est vulnérable aux vents violents. Il est donc important de bien choisir son emplacement dans votre exploitation.

Autre élément important, le désherbage mécanique sera impossible après l’installation de votre tunnel nantais. Il est donc très important de travailler votre sol et enlever les adventices avant de commencer à cultures vos salades, tomates ou autres légumes.

Par contre la présence du tunnel souple rend le contrôle des mauvaises très facile car la bâche protège les plants et permet donc un travail agressif sur les mauvaises herbes dans toute votre exploitation.

Le désherbage manuel sera également difficile car vous serez obligé de retirer la bâche en plastique. La solidité et l’uniformité du tunnel va dépendre de la qualité de votre sol. Plus votre sol sera meuble, facile à travailler, plus la pose de votre mini tunnel sera facile.

Poser manuellement ou mécaniquement votre mini serre

Pour installer votre tunnel souple, il y a plusieurs techniques :

La pose manuelle du tunnel

pose manuel tunnel forçage

Pour une pose manuel, les arceaux sont à planter dans la bordure du paillis plastique afin de ne pas nuire au contrôle des mauvaises herbes. Nous vous conseillons de laisser un espace entre le film de paillage et le mini tunnel. Il faut aussi effectuer un renchaussage des bordures pour éviter la pousse des mauvaises herbes et coller les deux plastiques l’un sur l’autre. La mise en place de la bâche se pose très simplement comme un accordéon. Ensuite, tendez la bâche avec la ficelle agricole qui vous ait fournie avec le petit tunnel.

La pose mécanique de votre tunnel de forçage

dérouleuse tunnel forçage

Le montage et le démontage d’un tunnel de forçage est chronophage pour une exploitation maraîchère. Pour un gain de temps et une meilleure rentabilité, vous avez la possibilité d’utiliser une dérouleuse à tunnel souple pour poser les arceaux et la bâche mécaniquement. L’investissement d’une machine agricole est tout de fois couteuse à court terme mais rentable sur le long terme.

La pose semi-mécanique :

Dans ce cas, l’installation des arceaux se fait manuellement mais la pose de la bâche de serre se fait avec une dérouleuse à bâche.

L’entretien de vos cultures sous tunnel de forçage

Après la pose des arceaux et de la bâche, il vous faudra réaliser quelques actions pour optimiser la croissance de vos cultures.

Irriguer vos plantes juste après l’installation de votre tunnel de forçage

irrigation culture

Après l’installation de votre petite serre accordéon, vous devez démarrer immédiatement l’irrigation pour aider les plants qui ne sont pas encore enraciner et les aider à faire face aux hausses des températures dans le tunnel.

Malgré une bonne installation et toutes les précautions, il peut arriver que des plants meurent ou subissent des dommages à cause du froid, vous devez alors prévoir des transplants de secours pour remplacer une partie des plants perdus.

Aérer votre bâche plastique pour éviter la surchauffe des plantes

A mesure que la saison avance et que les températures augmentent, il faudra aérer votre tunnel de forçage.

L’aération est obligatoire pour éviter la surchauffe des plants et limiter les maladies cryptogamiques mais demande un temps de travail important.

Pour aérer le tunnel nantais, il y a différentes façons de procéder.

La méthode classique : on perce des trous successifs aux 5 endroits en commençant du côté opposé au vent.

ouverture classique tunnel nantais

La fenêtre : Vous faites une grande ouverture du côté opposé au vent. Cette méthode est particulièrement adaptée aux plantes rampantes. Dans un premier temps, on peut ouvrir une section sur deux et percer tout le tunnel à mesure que les températures deviennent plus chaudes. Cette technique permet d’être protégé du vent tout en permettant la pollinisation par les insectes.

tunnel chenille grande ouverture

L’ouverture par le dessus : Faites une grande ouverture sur le dessus de la bâche. Cette méthode est particulièrement adaptée aux plants dressés comme les aubergines, poivrons qui appuient rapidement sur le haut du tunnel. Cela permet de laisser monter la tige tout en conservant l’effet de serre au pied du plant.

ouverture dessus tunnel forçage